Le chemin de fer à sorgues, exposition du 7 au 26 janvier

Actualité du 07/01/2019

 

 

D U   7   A U   2 6   J A N V I E R

 

LE CHEMIN DE FER À SORGUES
Mois du Patrimoine Sorguais


L’arrivée du chemin de fer en 1854 permet à la ville d’entrer de plain-pied dans le monde moderne. Point stratégique de l’axe nord-sud dès l’époque gallo-romaine, Sorgues est naturellement choisie par la compagnie P.L.M. (Paris-Lyon-Méditerranée) pour édifier la gare Sorgues-Châteauneuf-du-Pape.

Les exploitants agricoles de vignes, d’oliviers, de céréales, de navets... peuvent alors acheminer leurs productions rapidement à travers la France et plus particulièrement vers Paris. L’arrivée du train bouleverse aussi l’urbanisme : les rues sont agrandies pour permettre le passage des chariots de marchandises, le centre-ville se déplace des rues du 14ème siècle vers le nouvel hôtel de ville, inauguré en 1859. Vient le temps d’une nouvelle prospérité économique, Sorgues s’industrialise. Des voies secondaires sont édifiées afin   d’acheminer les matières premières vers la Poudrerie Nationale ou l’Alfa, l’usine de la Traille. Mais c’est aussi par les voies de chemin de fer que partiront les Sorguais vers le front des batailles de la Première puis de la Seconde Guerre Mondiale. Les 700 déportés du Train
Fantôme retrouveront leur prison roulante à Sorgues pour rejoindre les camps de concentration.
Aujourd’hui, le trafic ferroviaire reste particulièrement dynamique à Sorgues avec la réouverture en 2015 de la ligne Carpentras-Avignon. Le chemin de fer est à nouveau privilégié pour les petits déplacements afin d’alléger le trafic automobile devenu trop
intense et polluant.


Pôle culturel - Hall d’exposition
Entrée libre