Thierry Lagneau : « Non à l'asphyxie financière de nos communes ! »

Actualité du 14/09/2015

Ce 19 septembre, l’Association des Maires de France a décidé d’engager une journée nationale d’action dans toutes les communes et intercommunalités de métropole et d’outre mer afin de sensibiliser nos concitoyens sur les conséquences de la baisse des dotations et de la réforme territoriale.

 

S’il ne peut être que louable de réduire les déficits publics, il est en revanche inacceptable de faire supporter aux collectivités locales cette mission.

Tout un chacun doit savoir que la Dotation Globale de Fonctionnement attribuée aux communes n’est pas un cadeau de l’Etat aux collectivités mais une compensation soit d’impôts locaux supprimés unilatéralement par l’Etat, soit de charges nouvelles imposées tout aussi unilatéralement aux collectivités !

L’Etat a en effet décidé de réduire de 30% les dotations qui étaient jusque là accordées aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions, y compris les plus vitales.

 

A Sorgues, l’aide qui nous était jusqu’alors consentie a été amputée de 500 000 € cette année ; en 2016, notre commune perdra 1 100 000 € puis 1 600 000 € en 2017.

C’est considérable, d’autant que nous devons assumer financièrement des décisions prises par le Gouvernement : mise en place des nouveaux rythmes scolaires, évolution d’indices des agents des collectivités par exemple.

C’est injuste, parce que notre commune est faiblement endettée (300 € par habitant quand les villes de même taille ont un niveau d’endettement de 952 € par habitant).

C’est pénalisant, pour chacune et chacun d’entre vous car cela nous conduit immanquablement à retarder des travaux pourtant nécessaires et ça l’est par voie de conséquence pour les entreprises qui voient à travers la baisse très sensible de l’investissement public local leurs carnets de commande se réduire considérablement.

Il nous appartient d’agir car le risque est présent pour chaque commune de France et pour chaque habitant.

 

Si rien n’est fait, les communes et intercommunalités se verront lourdement imposer trois options :

  • Réduire fortement les services de proximité proposés à nos concitoyens
  • Renoncer aux investissements préparant l’avenir
  • Augmenter les impôts locaux

C'est pourquoi, nous disons NON à l'asphyxie financière de nos communes et de nos communautés de communes comme le font la quasi-totalité des maires de France et leur association nationale. Nous avons besoin de votre soutien pour que l’Etat revienne sur sa décision. En tant que citoyen, responsable ou membre d’association, chef d’entreprise, cet appel vous est destiné.

Soyez très nombreux à le signer d’ici au 19 septembre prochain sur le lien : https://www.change.org/p/l-appel-du-19-septembre-pour-toutes-les-communes-de-france

 

Nous aimons notre commune et nous ne nous résignerons pas à la voir disparaître : faisons cause commune pour dire NON à la disparition programmée des communes.

Merci par avance de votre soutien et de votre contribution ; c’est votre action conjuguée à celle des élus locaux de France qui peut inciter l’Etat à revenir sur cette décision préjudiciable au fonctionnement et à l’avenir des communes et intercommunalités.

 

 

                                                                                Thierry LAGNEAU

                                                                                Maire de Sorgues

                                                     Vice-président de la Communauté de communes des pays de Rhône et Ouvèze


Plan du site



Mairie de Sorgues • Centre Administratif • BP 20310 • 84706 SORGUES Cedex • Tél. 04 90 39 71 00

Reproduction partielle ou totale strictement interdite • Technologie NAPSITES™