Intempéries à Sorgues : la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle refusée

Actualité du 05/03/2015

Suite aux vents violents, survenus sur la commune le 8 février dernier,  le Maire, Thierry Lagneau, avait déposé une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle auprès des autorités compétentes. Une demande qui vient d’être rejetée par les services de la Préfecture de Vaucluse. 

 

Dans sa réponse, la préfecture justifie son refus par la loi du 13 juillet 1982 qui régit cette procédure et qui exclut de son champ d'application les phénomènes tels que le vent, la tempête, la neige, le gel, la grêle ou encore la foudre,  l'Etat considérant que les dommages en résultant peuvent être couverts par les garanties particulières proposées par les contrats d'assurance comme la garantie «tempête ». Si les vents cycloniques rentrent dans le champ d'application de la procédure, seuls les département d'Outre-Mer restent concernés. En conséquence, pour les dégâts subis le 8 février, la prise en charge des dommages liés au vent ne peut que relever du champ des assurances et non du régime d'indemnisation des catastrophes naturelles. 

 

L’objectif de cette demande était d’aider les administrés touchés à être indemnisés par leur assurance pour les préjudices subis et dans des délais plus courts. En effet, de nombreux dommages matériels avaient été comptabilisés et les sapeurs-pompiers avaient dû procéder à plus de 80 interventions notamment pour des chutes d’arbres, de tuiles ou encore de câbles EDF. Les particuliers n’ont pas non plus été épargnés puisque que l’on a pu dénombrer de nombreux dégâts causés par le vent tels que des vitres cassées, des toitures endommagées, des arbres arrachés.


Plan du site



Mairie de Sorgues • Centre Administratif • BP 20310 • 84706 SORGUES Cedex • Tél. 04 90 39 71 00

Reproduction partielle ou totale strictement interdite • Technologie NAPSITES™