La population et les enfants mobilisés pour la commémoration du 11 novembre

Actualité du 12/11/2015

De mémoire de Sorguais cela faisait bien longtemps qu'une cérémonie commémorative n'avait accueilli autant de monde. Le 11 novembre aura donc été marqué par une forte mobilisation de la population avec la présence de près de 400 personnes dont plus d'une centaine d'enfants représentant notamment les écoles Frederi Mistral, Sévigné, Jean Jaurès et Marie Rivier.

 

Dans son allocution, le maire Thierry Lagneau devait rappeler le bilan des combats de la Grande Guerre avant de citer le témoignage d'un poilu à son épouse, un jour de Noël dans les tranchées. Citant le poète et homme politique Aimé Césaire : « Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir », il rappelait que : « aujourd’hui, 11 novembre, nous commémorons bien plus que la mémoire de celles et ceux tombés lors de la Grande Guerre. En effet, si le 11 novembre 1918  marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale et la victoire des Alliés, cette date a aussi été retenue pour rendre hommage à tous les morts pour la France et donc aussi, ceux tombés en opérations extérieures.»

Le maire devait ensuite commenter l'actualité présente, relevant que la menace a évolué pour devenir, essentiellement terroriste : « Sans parler, aux portes de l'Europe, des guerres en Syrie et en Lybie qui rejettent sur nos frontières des centaines de milliers d'exilés. La Guerre de 14-18 a transformé les anciens belligérants en bâtisseurs d’une Europe de la paix. Et c'est bien cette paix et l'espoir d'une vie meilleure  que viennent chercher chez nous, les migrants, plongeant l'Europe toute entière dans la plus grave crise qu'elle n'ait jamais connue depuis la seconde guerre mondiale. Cette paix doit être préservée et c'est pour cela que dans ce dossier brûlant, l'Europe doit prendre toute sa part de responsabilités en agissant unie. Le problème est vaste et complexe mais il démontre bien que dans un monde en perpétuel mouvement, l'union et la solidarité doivent demeurer indissociables pour entretenir l'espoir d'un monde apaisé. Vis-à-vis de la jeunesse, nous avons une vraie responsabilité pour ne pas hypothéquer son futur.

Aussi, pour conclure, permettez-moi de livrer à votre réflexion cette pensée de l'écrivain québécois Félix-André Savard : « J'ai beaucoup mieux à faire de m'inquiéter de l'avenir : je dois le préparer.»

 

La cérémonie en images :

cliquez sur les images pour les agrandir

 


Plan du site



Mairie de Sorgues • Centre Administratif • BP 20310 • 84706 SORGUES Cedex • Tél. 04 90 39 71 00

Reproduction partielle ou totale strictement interdite • Technologie NAPSITES™